top of page

RECONNAISSANCE DANS L’INTERDÉPENDANCE

Certaines périodes abondent en conflits armés, actes terroristes, catastrophes … Les églises sont alors sollicitées pour participer à l’entraide devenue vitale !


L’apôtre Paul s’entretient avec les chrétiens de Corinthe à ce sujet. Il affirme ceci :« Vous serez enrichis à tout point de vue pour toutes sortes d’actes de générosité qui, par notre intermédiaire, feront monter des prières de reconnaissance vers Dieu. En effet, le service de cette collecte ne pourvoit pas seulement aux besoins des saints, il fait aussi abonder les prières de reconnaissance envers Dieu » (2 Corinthiens 9:11-12) … Cela signifie qu’il y a deux dimensions à l’entraide (ici, il s’agit d’une collecte organisée pour les églises de Macédoine en souffrance) :

  • Cette entraide pourvoit aux besoins des chrétiens qui souffrent. On peut encore le vérifier aujourd’hui lorsqu’on participe à une entraide en faveur des familles plongées dans la détresse dans une guerre ou pour aider ceux et celles qui subissent l’épreuve d'un séisme …

  • Cette entraide fait monter des prières de reconnaissance vers Dieu. De nombreuses personnes manifestent leur reconnaissance émouvante en recevant une bible, un peu d’argent, des moyens médicaux, des soins sérieux, du matériel, de l’hospitalité, des aides à l’enseignement, etc !!!



La joie d’une personne souffrante qui reçoit un soutien fraternel est indescriptible. Pour nous qui aidons, c’est notre récompense … Imaginons la joie du Seigneur lorsqu’il reçoit l’offrande de cette reconnaissance !!!


En me rapprochant de mes frères et sœurs de l’AEEI, une chose m’a touché : la sollicitude à l’égard de notre assemblée qui était dans le besoin d’une entraide morale et spirituelle. Cela m’a poussé à louer Dieu ! Alors, j’ai réfléchi au sens des mots cachés derrière le sigle AEEI.


D’abord, on trouve derrière le A le mot ALLIANCE. Une alliance est un engagement mutuel, un encouragement, une promesse, un défi, un soulagement, un réconfort … Ensuite, on découvre derrière le premier E le mot EGLISE qui signifie un rassemblement de personnes qui croient en Jésus-Christ et Le servent ensemble … Puis, nous avons le mot EVANGÉLIQUE caché derrière le second E qui nous indique que les églises ayant contracté cette alliance sont fondées sur l’Évangile, ancrées dans l’amour de Dieu, vivant du fruit de l’Esprit, accomplissant sa mission (Matthieu 28:18-19). Enfin, la lettre I nous fait passer un message. Au début, c’était INDÉPENDANTE, ce qui a été souvent mal ressenti par les autres familles d’églises, mais le Seigneur a permis que ce I signifie INTERDÉPENDANTE … C’est si précieux !!!


Je suis profondément reconnaissant de ne pas être le pasteur d’une église « indépendante » et heureux de l’être d’une église « interdépendante ». Oui, merci Seigneur car c’est une réponse à nos besoins, et de plus, cela fait monter des prières de reconnaissance envers toi ! D’ailleurs, Paul disait aux mêmes Corinthiens : « Vous êtes le corps de Christ et vous êtes ses membres chacun pour sa part … » (1 Corinthiens 12:27), et aux Galates : « Portez les fardeaux les uns des autres, et accomplissez ainsi la loi de Christ » (Galates 6:2). Notre interdépendance est une manifestation du corps de Christ, de l’église dans son unité quotidienne.


Nous savons tous que le Psaume 100 est communément nommé « Psaume de reconnaissance ». Il nous invite à pousser des cris de joie en l’honneur de l’Éternel, à Le servir, Le célébrer, à entrer dans sa présence et à bénir son nom … C’est mon souhait : que la reconnaissance envers notre Dieu soit le résultat de notre entraide et de notre interdépendance !


Que notre Seigneur puisse bénir en abondance tout ce que nous engageons de bon les uns envers les autres. Qu’ainsi Il soit honoré !


Louis-Michel Fillatre, pasteur de l’Eglise de Bobigny (93)



Comments


bottom of page